Blogs'in BoomBoomBay

Meri zindagi Mumbai me!

04 mars 2010

Paradoxe...

Parfois, une situation toute simple et toute anodine, et ma façon de réagir face à cette situation, me rappelle que je suis ici déjà depuis un bout de temps et que j'ai fini par assimiler certains codes.

Prenons par exemple ce qui m'est arrivé la semaine dernière lors du mariage de mes amis.

Toutes les filles, indiennes et européennes, avaient sorti (ou acheté!) leur plus beau sari. Moi aussi, bien évidement. Et comme toute fille occidentale qui se respecte, je ne sais pas mettre correctement un sari (surtout mon sari bleu en crêpe, c'est juste une infamie pour arriver à faire des plis droits, ce truc!).

Du coup, j'ai demandé à une des femmes de ménage de ma guesthouse venir m'aider à enfiler mes 7 mètres de tissus qui me font ressembler à un énorme paquet cadeau de noël pastel (les guirlandes qui clignotent en moins - quoi que...). Toute fière de moi, je sors de ma chambre pour rejoindre la guesthouse d'où allait partir la procession de mariage.

Et là, que vois-je? Toute une tripotée de filles qui ont le sari encore mieux noué que le mien!!! Rho ben zut alors! Je veux la même chose! Je trouve la dame qui leur a donné un coup de main, et je lui demande gentiment si elle peut me réajuster.

Pas de problème!

Et voilà que devant tout le monde, elle m'enlève mes épingles à nourrices, attrappe mon pallu (la traîne du sari) et le décroche complètement, découvrant totalement le devant de mon choli (la petite blouse)... V'là t'y pas que je me retrouvais devant 40 personnes, dont DES HOMMES, en choli, en sari moitié mis, le comble du comble...! (Nan, mais t'imagines un peu ma détresse?!?!?). Je me suis sentie nue, mais nue! Vraiment. (alors, que bon, j'avais quand même toujours 5 mètres de tissus enroulés autour de la taille jusqu'aux cheville et un choli qui descend jusqu'au dessus du nombril, mais le fait d'avoir le choli complètement découvert, j'ai tilté grave.)

Mais le paradoxe... Et c'est là que c'est drôle quand même, c'est que le matin, j'étais avec tous ces gens en train de me baigner en maillot de bain 2 pièces et que cela ne me posait absolument pas de problème. Mais alors, aucun...!

C'est la tenue qui finalement fait tout et conditionne l'état d'esprit... Le bikini, ben c'est normal, hein, mais le sari à moitié défait... C'est une catastrophe nationale! (enfin, pour moi...) (Mais je m'en suis remise depuis, ne vous inquiétez pas.)

Et quand je vous dis que mon sari est pastel, je ne plaisante pas!

IMG_8334

Posté par Blogi à 21:52 - You know you’ve been too long in India when… - Commentaires [3] - Permalien [#]

Commentaires

  • J'imagine bien ta gêneJ'adore le mehndi sur ta main, top
    Biz!

    Posté par cecilemy, 04 mars 2010 à 23:51
  • Moi, quand tu écris sari bleu pastel en crêpe, ce n'est ni sari ni bleu pastel que je retiens... miam...

    C'est finalement bien le problème de "cacher" dans le vêtement : si tu portes une burqa (on y revient), le bout de cheville qui dépasse devient sexy. Si tu portes un bikini string et qu'il a rétréci au lavage, c'est pareil. Non, là, OK, tu es vraiment nue dans ces cas-là, ça ne marche pas...

    Posté par Chouyo, 05 mars 2010 à 09:08
  • Pour la gêne, même si elle était passagère, il faut vraiment avoir vécu sur place et comprendre où sont les 'limites' du vêtement. J'étais presque entièrement couverte, sauf pour le devant, et c'est uniquement parce que je sais que 'cela ne se fait pas' que j'ai été gênée.

    Et Chouyo, comme je saaaavais que tu allais bloquer sur le mot "crêpe"!
    D'ailleur, ya un magasin en face de chez moi qui s'appelle 'crêpe', c'est une torture quotidienne.)
    Bon, quand est-ce qu'on va acheter notre burqua à fleu-fleurs?
    Ah et puis aussi, on va éviter le bikini string pour moi, hein... J'aime trop bien mon short speedo!

    Posté par Blogi, 05 mars 2010 à 10:45

Poster un commentaire